Dernières news

Partager

GOMA : LA LUCHA DEVANT LA DIRECTION DE AIRTEL POUR DIRE NON A LA SURFACTURATION ET MAUVAISE QUALITÉ DE SES SERVICES. 

Les militants du mouvement citoyen Lutte pour le Changement LUCHA, ont organisé un sit in devant les installations abritant le bureau régional/est de la maison de télécommunication Airtel Congo dans l'avant midi de ce vendredi 03 mai 2019 en plein centre-ville de Goma Chef-lieu du Nord-Kivu.

Ceci pour se joindre à leurs pairs qui ayant fait des manifestations similaires dans d'autres coins et ville du pays depuis quelques jours. A travers cette action, ces derniers veulent interpeller la société de télécommunication Airtel Congo afin de revoir à la baisse le coût exorbitant de ses forfaits internet, appels et messages ainsi que le double payement lors d'une transaction financière par Airtel money, des facturations qui ne correspondent pas au niveau de vie de la population  Gomatracienne et Congolaise en général selon ces manifestants.

Ces jeunes activistes déplorent en outre la mauvaise qualité des services que Airtel propose à  ses abonnés. Que ce soit du point de vu appel ou de la connexion internet.

Ces derniers demandent également à la maison de télécommunication Airtel de décourager le Kidnapping en géolocalisant les numéros des Kidnappeurs qui souvent utilisent ses numéros identifiés pour rançonner et recevoir l'argent de la part des familles des victimes afin qu'ils soient attrapés et traduits en justice action sans laquelle ils serons considéré comme travaillant en  complicité avec ces derniers.

Dans leur série de suggestions, ils demandent à cette société de télécommunication  utilisée par une grande partie de la population de Goma de baisser sensiblement sa facturation, améliorer la qualité de ses services dont la connexion internet, appels et message faute de quoi ils menacent dans un proche avenir demander à l'ensemble de la population Congolaise de remettre à celle-ci ses cartes sim.

Le mémorandum que ses jeunes devraient déposer à la direction/ zone est de Airetl Congo n'a pas été déposé suite au refus des responsables de cette maison de recevoir ces derniers pourtant présents sur place. 

Il est a noter que lors de cette action, aucun cas de derrapage, arrestation, ni repression n'a été observé.

Elie TSONGO/DEPECHE EDTV

Partager

Nos partenaires