Dernières news

Nord-Kivu : Deux nouveaux ministres nommés à l'exécutif provincial dont une militante de la LUCHA. La nouvelle est tombée comme une foudre dans la soirée de ce lundi 25 juin 2018 sur les antennes de la chaîne officielle alors que personne ne s'y attendait le moins. Dans un arrêté, le Gouverneur de province Julien Paluku Kahongya a nommé deux nouveaux ministres au sein de l'exécutif provincial du Nord-Kivu en remplacement de deux autres anciens. Les heureux sont : Monsieur Jean de Dieu Kasereka et mademoiselle Jolie Feza Mutia une militante du mouvement citoyen LUCHA RDC-AFRIQUE qui prennent respectivement le ministère des Affaires Foncières, Urbanisme et Habitat et celui de la Justice et droits humains, haussements occupés par Carly Nzanzu Kasivita et Irène Sifa Masumbuko qui doivent désormais dire à dieux à l'exécutif provincial. Toutefois, notons que l'arrêté de l'autorité provinciale ne fait mention des motifs amenant aux remplacements de ces derniers. Mais on se rappelle cependant qu'il y'a de cela quelques jours que monsieur Carly Nzanzu Kasivita a fait l'objet d'une interpellation par l'assemblée provinciale sur la question en rapport avec les barrières exigées sur les deux entrées du port publique de Goma et aucune de ses réponses n'a convaincue les élus provinciaux. Quant à madame Sifa

Rugby : Franc succès pour la première édition du Challenge PASQUIER en République Démocratique du Congo

Un tournoi de rugby à 7 qui se déroule chaque année en RDC

 

KINSHASA, République Démocratique du Congo, 17 juin 2018/ -- Samedi s'est déroulé la première édition du Challenge PASQUIER, un tournoi de rugby à 7 qui se déroulera chaque année à pareille période en République Démocratique du Congo. Huit équipes seniors et 4 équipes U18 dont deux féminines étaient engagées pour disputer le trophée.

Le Challenge PASQUIER a été créé en hommage à Emmanuel et Nathalie PASQUIER afin de saluer l'ensemble de leur œuvre en faveur du rugby congolais.

Hommage réussi donc devant un important public, la première édition du Challenge Pasquier s'est déroulée dans un engagement sans pareil probablement parce qu'il y a bien longtemps que nos équipes n'ont plus joué sur un terrain entièrement couvert par la pelouse naturelle.

Une centaine de jeunes de la ville de Goma était réunie dans la journée de ce samedi 16 juin 2018 dans une mâtinée de réflexion. Organisée par le Club d'Amis de Kennedy Mbuyi CAKM asbl sous le thème ''JEUNESSE, RESPONSABILITÉ, CIVISME'' ces assises avaient pour objectif de de conscientiser la jeunesse présente sur ce qui est son rôle dans le processus du développement du pays et de la société toute entière. Maître Kennedy Mbuyi conseillé de cette structure, a à travers son exposé démonté à ces jeunes ambitieux de se retrouvent dans les instances décisionnelles du pays de bien vouloir gagner la confiance de cela qui gèrent actuellement t cela en posant des actes responsables allant dans le sens du développement par leurs propres initiatives sans attendre l'aide de qui que ça soit. Par la même occasion il a été question de porter à la connaissance de ces jeunes les activités que mène cette association apolitique parmi lesquels : l'assainissement des différents quartiers de la ville de Goma, engagement dans la lutte pour la promotion de la jeunesse, la formation de celle-ci dans le leadership et tant d'autres domaines. Signalons qu'après être convaincu, par les travaux que mène cette association, certains jeunes ont exprimés les vœux de vouloir intégrer le CAKM.

Sud-Kivu: un dossier qui risque d'anticiper le départ du Gouverneur Claude Nyamugabo

Six mois déjà au pourvoir, aucune dette antérieure payé, aucune route ou édifices inaugurées sur fonds propre de la province. Il n'y a que des lancements sur des lancements des travaux, pour jeter de la poudre aux yeux des Bukaviens. 

Ce mercredi matin le cabinet du Gouverneur a été assiégé par des milliers des manifestants qui réclament les arriérés des salaires et les indemnités de sortie. Sur leurs calicots on pouvait lire : "NYAMUGABO ESCROC, LA PROVINCE INFILTRÉE, TUPE PESA ZETU, NON À LA DÉMAGOGIE DE NYAMUGABO…" Après le Gouvernorat, c'est l'hémicycle de l'Assemblée provinciale qui a été envahi à son tour, ce qui a obligé au président Kadudu de suspendre la plénière en cascade pour accompagner les manifestants jusqu'au cabinet du gouverneur où ils ont été reçu par le numéro 1 de la province.

Tellement que la pression était grande, le gouverneur était obligé de renforcer sa sécurité par des militaires, des mitrailleuses, des lances roquettes, des lacrymogènes...

Sous-catégories

Nos partenaires