Dernières news

Le célèbre Kass-Kassereka et un autre commerçant de Bukavu arrêtés à Addis-Abeba, le Collectif des commerçants pointe du doigt Ethiopia Airlines

Le collectif des Commerçant du Nord et Sud-Kivu ont fait un sit in devant les installations de l'agence Ethiopian Airlines dans LA journée de ce lundi 09 juillet 2018.

Ces derniers réclamaient le relâchement immédiat et sans condition des opérateurs économiques Kasereka Sadiki Mutange de Holà et Machara Balemba Janvier de Bukavu porteurs des billets de voyages 071-2120669777 et 071-2120493659 de cette compagnie d'aviation arrêtés à Addis-Abeba respectivement en date du 01 juillet et 08 juin 2018 par les services de sécurité Éthiopienne alors qu'ils se rendaient en Chine.

Après un échange avec les responsables de Ethiopian Airlines, le collectif des commerçants de Goma qui a déploré ces incidents a accordé un délai de 48 heures à cette compagnie pour que ce deux opérateurs économiques soient remis en liberté et que leur argent confisqué soit également remis sans quoi ce collectif passera ad' des actions des grandes envergures.

Goma : Mesure de grâce présidentielle pour 56 détenus en marge de la fête du 30 Juin. 

Ils sont au total 56 détenus accusés des faits bénins qui viennent d'être remis en liberté dans l'après-midi de ce vendredi 29 juin 2018 à la prison centrale Munzenze de Goma chef-lieu du Nord-Kivu par Gouverneur de province. 

À en croire Julien Paluku Kahongya, les bénéficiaires de cette  libération ne doivent pas considérer cela comme étant fonction de la légèreté des faits pour lesquels ils ont été inculpé mais  plutôt comme mesure de grâce présidentielle que le Chef de l'Etat a accordé à ces dernier en marge de la fête ces ce 30 juin marquant le 58 iem anniversaire de l'indépendance de la République Démocratique du Congo.

Dans ce bref conseil du chef de l'excutif provincial du Nord-Kivu aux bénéficiaires de cette mesure de grâce présidentielle de ne plus retourner aux pratiques  pour lesquelles ils ont été arrêté dont l'appartenance à des groupes armés pour la plus part d'entre eux et d'aller sensibiliser les autres jeunes à ses désolidariser avec ces mouvement insurrectionnels.

L''immeuble ZAMBEKE en feu, Kisangani sans véhicule anti-incendie, la monusco vole au secours. 

L'immeuble ZAMBEKE de Kisangani pris feu dans la journée de ce mardi 26 juin 2018. Ne sachant pas quoi faire, la population assisté impuissament face à ce feu qui embrasé une partie de de l'immeuble. 

La ville de Kisangani n'ayant pas de véhicule anti-incendie, c’est la Monusco qui est venue en intervention avec son camion anti-incendie pour limiter les dégâts en empêchant la grande propagation de ce feu.

Selon les témoins sur place, le feu dont la cause n'est jusqu. À présent pas connue, est parti de la boîte de nuit SUN CITY se trouvant sur ce même bâtiment. Toutefois nos sources ne font aucun état d'aucun cas de perte en vie humaine mais parle plutôt de plusieurs dégâts matériels enregistrés.

Dépêche EDTV

Nord-Kivu : Deux nouveaux ministres nommés à l'exécutif provincial dont une militante de la LUCHA. La nouvelle est tombée comme une foudre dans la soirée de ce lundi 25 juin 2018 sur les antennes de la chaîne officielle alors que personne ne s'y attendait le moins. Dans un arrêté, le Gouverneur de province Julien Paluku Kahongya a nommé deux nouveaux ministres au sein de l'exécutif provincial du Nord-Kivu en remplacement de deux autres anciens. Les heureux sont : Monsieur Jean de Dieu Kasereka et mademoiselle Jolie Feza Mutia une militante du mouvement citoyen LUCHA RDC-AFRIQUE qui prennent respectivement le ministère des Affaires Foncières, Urbanisme et Habitat et celui de la Justice et droits humains, haussements occupés par Carly Nzanzu Kasivita et Irène Sifa Masumbuko qui doivent désormais dire à dieux à l'exécutif provincial. Toutefois, notons que l'arrêté de l'autorité provinciale ne fait mention des motifs amenant aux remplacements de ces derniers. Mais on se rappelle cependant qu'il y'a de cela quelques jours que monsieur Carly Nzanzu Kasivita a fait l'objet d'une interpellation par l'assemblée provinciale sur la question en rapport avec les barrières exigées sur les deux entrées du port publique de Goma et aucune de ses réponses n'a convaincue les élus provinciaux. Quant à madame Sifa

Sous-catégories

Nos partenaires