Dernières news

1 MOIMOI HUM

Quel code prophétique que cet impudique veuille décode ?
Mes frères et sœurs on ne se moque pas de Dieu, c'est pourquoi nous demandons aux autres pasteurs orateurs de cette journée de faire un communiqué officiel demandant à ce Pasteur impudique « Félix MBALA KALONDA MOIMOI » de ne plus monté sur la chaire et de ne plus évangéliser les brebis de Dieu. Chers pasteurs « les vrais » distinguez-vous en mettant hors état de nuire ce Monsieur qui n'est fait que causer les dégâts autour de lui. ASSEZ !

16-Famille-T-longDES GRANDS-PARENTS HOSTILES AU PLANNING FAMILIAL.
des grands-parents hostiles au planning familial
Les couples qui planifient les naissances, pour être sûrs de pouvoir bien élever leur progéniture, rencontrent souvent, au Sud-Kivu à l'Est de la RD Congo , l'hostilité de leurs parents. Pour ces derniers, selon la religion et la coutume, l'enfant est une richesse alors, qu'aujourd'hui, elle est le plus souvent une charge.
"Vous ne voulez plus avoir d'enfants. Vivre en vous regardant tout simplement est devenu votre credo au lieu de penser à l'avenir", lâche toujours le père de MB chaque fois qu'il le voit, surtout le soir, en train de se promener avec sa bien-aimée. Il y a trois ans, MB a décidé de ne pas avoir un troisième enfant. Une décision qui écœure ses parents. Mais il est sûr de lui-même. "L'homme est le boulanger de sa vie, dit-on. Je ne peux pas m'évertuer à avoir des enfants alors que je n'ai pas d'emploi", explique, MB, fier de lui.

imageAUX ORDRES DU CHEF.
Sud-Kivu : rançonner pour le compte du chef
A Bukavu comme à Uvira, au Sud-Kivu, des agents de services de l'Etat rançonnent les citoyens pour le compte de leurs chefs à qui ils doivent impérativement rapporter de l'argent. Attirés par le gain et par peur de perdre leur travail, aucun d'entre eux n'ose refuser les ordres.

avortementGOMA : L'ENCADREMENT DES GROSSESSES DES FILLES-MERES

Des ONG incitent les mineures à mener à terme leur grossesse plutôt que d'avorter ou d'abandonner leur enfant. La plupart sont heureuses de pouvoir garder leur bébé ; d'autres estiment se retrouver démunies une fois la prise en charge terminée.
Elles n'ont pas 18 ans, sont enceintes et, ce 14 octobre dernier, elles prennent d'assaut la cour de l'hôpital Murara, à Goma. Elles sont là pour une formation sur l'importance de garder son bébé et de mener sa grossesse à terme. Michel Masudi, expert de Save the Children, en est chargé avec un infirmier de l'hôpital. "En plus de la

Sous-catégories

Nos partenaires