Dernières news

Goma: Les petits commerçants  crient à la tracasserie de la police de frontière.

Les vendeurs et vendeuses faisant des petites transactions au poste de la petite barrière entre la République Démocratique du Congo et celle du Rwanda, dénoncent la être tracasserie auxquelles ils sont soumis dans l’exercice de leurs tâches quotidiens par les éléments de la Police nationale Congolaise affectés à ce poste.

Ces patriotes congolais, disent être appréhender par ces agents de l’ordre qui après quoi, Les obligent à payer des amandes variant entre 200 et 1000 francs congolais mais dont ils ne savent pas le soubassement avant de le relâcher.

"Malgré les quelques incidents qui pourraient avoir lieu l'Ituri est déjà en voie de pacification et est dans une bonne direction" a déclaré le Vice Premier Ministre et ministre de l'intérieur Monsieur Henry Mova Sakanyi lors de son escale dans l'après-midi de ce vendredi 16 mars à Goma en provenance de l'Ituri ou il était depuis quelques jours en mission officielle qui avait pour but  l'évaluation de la situation sécuritaire ainsi que amorcer le processus de pacification de cette région ou plusieurs cas des tueries et massacres sont signalés depuis quelque temps.

A en croire le patron de la territoriale Congolaise, ce processus qui a procédé par l'arrêt de tuerie des populations civiles, la restauration de l'autorité de l'État dans différentes zones de l'Ituri ainsi que le retour des habitants fouillant les tueries dans leurs milieux de vies a connu des issus favorables car les trois objectifs préalablement définies ont été atteints.

A lui d'ajouter que la voie politique a été en outre une voie empruntée pour sortir cette région de la crise à laquelle elle bute car différentes parties prenantes dans ce conflits se sont retrouvée sur une même table et ont dialogué avant de s'inscrire toutes dans la recherche du climat de paix et de cohabitation pacifique.

Adolphe Muzito considéré comme l'homme fort du Palu vient d'être chassé de ce parti par le patriarche Gizenga.

Des observateurs avertis de la scène politique congolaise s'attendaient quelque peu à cette sanction étant donné que les dernières initiatives de Muzito de se rapprocher de l'opposition au détriment de la Majorité avaient fortement mis en colère l'aile dure du parti qui est restée cramponné au deal signé depuis les premières élections organisées par Kabila
Par ailleurs le fils de Gizenga à lui aussi écopé d'une sanction peu sévère certes mais qui reflète la colère de la vielle garde  du parti très reconnaissante envers Kabila.
Cependant la lourde décision d'exclure Muzito du Palu ne sera pas sans conséquence directe sur l'avenir de ce parti ou Muzito s'était déjà constituer une base solide et qui va dans doute le suivre.

Félix Tshisekedi, Vital Kamerhe, Eve Bazaiba ont résolus sans aucune autre forme de procès de privilégier un climat favorable entre eux enfin d'asseoir une plateforme électorale visant dans les jours avenirs à promouvoir un candidat unique pour les élections hypothétique de décembre 2018 selon le calendrier NAANGA.

Après, le conclave de Jobourg de l'opposant Moïse Katumbi membre du rassemblement vivant en exil.

Certains opposants des tailles ne se sont pas tut à l'occurrence le Président du Rassemblement Félix Tshisekedi, président de l'Union Nationale Congolaise Vital Kamerhe et Eve Bazaiba Secrétaire permanente du Mlc.

Conscients de l'enjeu politique de l'heure en RDC. Ces derniers ont souhaités se rallier pour mettre en place dans un laps de temps une plateforme électorale d'après le communiqué émanant de la rencontre qui a eu lieu ce jeudi 15 Mars.

L'heure est désormais à l'unité de l'opposition d'autant plus que départ et d'autres, la pression d'aller aux élections et persistantes et pour faire mieux seule l'unité est un atout.

Sous-catégories

Nos partenaires